Sucré ou salé!

Sucré ou salé

Quand je vous dis que c’est Noël, vous allez finir par me croire. Lundi le facteur a apporté un petit colis bien sympathique encore une fois, de la part cette fois-ci de la Maison Père Léon que les bloggeurs connaissent bien maintenant.

Dans la “hotte du père noel” j’ai donc trouvé :
– du sucre à la menthe
– du sucre au caramel
– du sucre à la vanille et à la noix de coco
– du sel aux cèpes
– du sel basilic parmesan
– du sel aïl et poivrons

A moi les petites vinaigrettes aromatisées avec par exemple le sel au basilic, un chekchouka (salade de poivrons cuits) au sel aïl et poivrons ou encore une simple omelette avec du sel aux cèpes.
J’ai déjà testé un simple yaourt nature avec du sucre au caramel et c’est un régal. Et si on testait les autres dans des madeleines, des muffins ou des financiers ?

La Maison Pere Léon est une vraie caverne d’Ali Baba. J’ai déjà fait mon choix quant aux produits que je vais commander mais le plus dur reste à faire : faire un choix pour la présentation ! Quel bouteille vais-je choisir pour l’huile d’olive à l’abricot que j’ai repéré ? Quel bocal pour la moutarde à la truffe ?

Allez je vais encore poser une ou deux questions à leur service client et je fais mon choix !

Merci encore “Père Léon” !!

A vos marques! – Les Gueules cassées, Cuisine et confidences

A vos marques

La semaine derniere, j’ai fait un grand rangement dans ma cuisine car je ne retrouvais plus rien (armoires pleines, pas le temps, donc je range la ou il y a de la place …), alors que je cherchais un plat bien particulier : mon Pyrex ! J’ai passe mon temps a demander a Monsieur s’il savait ou j’avais bien pu le ranger et lui m’a repondu a chaque fois “c’est quoi ton Pyrex ?” … Ben oui il n’a pas tort : leur gamme est devenue large.

Avis sur les produits


Et la tout en rangeant, je me suis fait la reflexion suivante : c’est etonnant le nombre produits ou ustensiles dont le nom a ete assimile a la marque !

Dans le meme temps, je dis toujours “une poele” ou “une crepiere” mais jamais “une Tefal” … Pourquoi ? Surement parce que Tefal n’a pas vraiment eu un unique produit phare au point de ne se faire connaitre d’un grand nombre de gens uniquement par ce produit. Non ?

Je suis sure que je ne suis pas la seule non plus a dire “Frigo” ou “Frigidaire” au lieu de refrigerateur et “Scotch” au lieu de “ruban adhesif”. Je suis d’accord avec vous c’est aussi plus facile et plus rapide de dire “Post-it” au lieu de “notes repositionnables” !

Realisation des chocolats

Realisation des chocolats

Faire des chocolats maison, il n’y a rien de plus simple et de plus rapide. Et le resultat est vraiment a la hauteur. 
Dans le dernier numero de Regal (que je viens de refeuilleter), Trish Deseine dit que pour reussir de bons chocolats ou bonbons au chocolat, il faut du vrai chocolat de couverture. D”apres elle,”d’accord ca peut marcher mais aucune garantie de resultat si vous vous contentez du chocolat de supermarche. La gamme de chocolat patissier (enveloppe dans du papier kraft) n’est pas mal pour la patisserie mais l’ideal, pour fabriquer des bonbons au chocolat (…) est d’utiliser comme les chocolatiers, du vrai chocolat de couverture”.
C’est surement vrai mais j’avais deja epuise le Valrhona achete chez Detou donc j’ai du me contenter de ce fameux chocolat patissier enveloppe dans du papier kraft et je ne suis decue ni cote gout, ni cote aspect !

J’ai depuis longtemps abandonne le bain-marie pour faire fondre mon chocolat pour ne plus utiliser que le micro-onde. Le secret c’est d’arreter le micro-onde et de melanger le chocolat toutes les 20 secondes environ pour qu’il fonde de facon homogene. Pour ces confiseries, je n’ai rien ajoute a mon chocolat. Je l’ai juste fait fondre avant de garnir mes moules.

Pour les palets, j’ai garni des petits moules a gateaux en ne remplissant que le fond, j’ai un peu secoue ma plaque (a plat) pour bien egaliser le chocolat dans le fond et j’ai pose dessus mes morceaux de melon confit et une pincee de pralin.

Pour les pyramides, j’ai garni le fond de mes alveoles, j’ai laisse prendre un peu le temps de preparer les poires (j’ai poche des morceaux de poires dans du beurre et du sucre) et de faire un peu durcir le lemon curd au congelateur (pour qu’il ne s’etale pas trop vers les bords au moment de garnir les alveoles). Une fois que le chocolat a un peu pris, j’ai pose quelques morceaux de poires sur certaines alveoles et j’ai recouvert de chocolat et j’ai fait de meme avec mon lemon curd.
On secoue un peu la plaque en silicone pour egaliser le tout et on laisse prendre.

Pour les dernieres bouchees (les plus simples), je me suis contentee de remplir les empreintes de mon moule avec du chocolat, de secouer un peu la plaque pour egaliser le chocolat avant de laisser prendre. Une fois demoulee et au moment de servir, j’ai garni les petites bouchees obtenues de confiture ou de lemon curd.

Les chocolats etaient tres bons, le top du top etait de croquer dans une pyramide au lemon curd et d’avoir de melange de chocolat et de citron en un coup de dents !

A refaire avec du vrai chocolat de couverture pour apprecier la difference !

“Phat Thai” Fried Noodles – Les Recettes Salées In 2022

"Phat Thai" fried noodles

Vous vous souvenez de tous les paquets que blue elephant m’avait gracieusement fait parvenir ? Je n’avais pas posté de recettes sur tous les produits mais ils ne sont pas restés dans mes placards non plus, je vous rassure. Dans le lot, il y avait un paquet de Thai noodles en kit : les nouilles de riz, la sauce de tamarin et la coriandre.

Une recette figurait au dos et je l’ai donc testé. il faut:
– 250g de blancs de poulet
– 2 oeufs
– 1 citron
– le kit thai noodles

Step 1

La recette est simplissime et se prépare en 10 à 15 minutes.

Step 2

Porter 600ml d’eau à ébullition avant d’y ajouter 200g de nouilles de riz. Laisser cuire 3 minutes avant de les égoutter.

Step 3

Faire chauffer 2 CS d’huile végétale dans une poêle. Faire dorer 250g de blancs de poulet coupés en lamelles puis y casser 2 oeufs et bien mélanger jusqu’à ce qu’ils soient cuits. Ajouter les nouilles puis la sauce de tamarin. continuer à cuire 2 minutes de plus.

Step 4

Disposer dans un plat et saupoudrer de coriandre.

Step 5

Servir avec des tranches de citrons.

Nous nous sommes régalés au point que j’ai oublié de prendre une photo de ce plat. Quand j’y ai pensé, il ne restait plus grand chose …

"Phat Thai" fried noodles

Here is a video that can help you know how to cook Phat Thai fried noodles. Let’s check it out!

Angl’Opera, Chez Gilles Choukroun

Angl'Opera

Lundi dernier, nous avons profite de la visite d’Aude a Paris pour nous faire un dejeuner de filles, avec Nawal, Pascale, Ester, Clotilde et bebe Adam qui est de toutes les sorties. Nous etions plusieurs a vouloir tester le restaurant Angl’Opera, a propos duquel Ester avait fait quelques billets.
Rendez-vous etait donc pris pour 12h45. Un bon point pour eux, a signaler car ce n’est finalement pas aussi courant : ils ne sont pas refractaires aux jeunes mamans avec un landau, contrairement a d’autres !

Une fois toute la bande au complet, une des jeunes femmes qui officie en salle est venue nous apporter 3 cartes, les dernieres precise-t-elle. Nous nous sommes donc partage les cartes pour faire notre choix. Apres avoir tente d’interpeller une des femmes a plusieurs reprises, elle a fini par nous entendre et venir repondre a quelques questions.

  • Premiere question : “quels sont les plats du jour ?”
  • Premiere reponse : “nous n’en avons plus, tout a deja ete pris”
  • PRemiere reflexion : “a 13h, vous n’avez plus de plat du jour !”

Il faut dire qu’ils proposent une formule light dans les plats du jour et vu l’assemblee feminine qui compose la salle, on peut comprendre que tout soit epuise.

Retour donc a notre carte pour faire nos choix :
– Saint-Jacques pour Aude, Nawal, Pascale et Clotilde
– Agneau pour Ester
– Bar pour moi

En attendant, nous avons continuer a grignoter des petits toasts que nous tartinions de houmous.

Les plats ont fini par arriver et on a explique a chacune la composition de son assiette.
Pour ma part, j’avais donc un bar cuit a la vapeur, sur des tagliatelles de carottes a la cannelle et a la menthe avec une reduction d’orange au piment d’espelette, accompagne d’une veloute de chou-fleur a la cannelle.

Angl'Opera
Angl'Opera

Le bar n’avait rien d’exceptionnel mais c’etait une cuisson vapeur … donc on ne peut pas attendre grand chose d’une cuisson vapeur. Les carottes etaient delcieuses, delicatement epicee et assaisonnee. Par curiosite j’ai goute la reduction d’orange. Sans plus.

On m’avait conseille d’arroser mon bar du veloute de chou-fleur, ce que j’ai fait. Le veloute etait tres bon mais on ne sentait absolument pas le gout de cannelle et pour le coup, je me demande si cette association chou-fleur/cannelle est vraiment pertinente etant donne le gout prononce du chou. A retester a la maison pour en avoir le coeur net.

Un point negatif quand au service : difficile d’apprecier un veloute avec une fourchette. Finalement on mange le peu qui reste sur le bar, donc pas grand-chose.

Cote dessert, j’avais opte pour le gateau au chocolat accompagne de morceaux de poires au basilic. Le gateau au chocolat est en fait un cake au chocolat qui presentait la particularite de n’avoir rien d’exceptionnel. Un cake au chocolat comme nous en faisons tous.

Angl'Opera
Angl'Opera

Les petits cubes de poires etaient tres bons, la choix du basilic est ingenieux, quelques petites baies rouges venaient completer le tout.

Au final, un dessert somme tout simple, l’ensemble n’est pas exceptionnel, un peu cher finalement.
Le dessert des filles n’etaient pas mieux et elles l’ont dit. On nous a explique qu’il y avait moins de recherche sur les desserts cote cuisines et on nous a propose d’en essayer un autre mais nous avons decline l’offre.

Gilles Choukroun a fait quelques apparitions en salle, pas tres souriant, le monsieur. Il a discute avec son personnel avant de tourner les talons. Toujours pas souriant, le monsieur.

Au final, je reste sur ma faim. J’etais impatiente d’y aller et ma deception doit etre a la hauteur de mon impatience. Les plats n’etaient pas exceptionnel, le service un peu long, les prix finalement un peu eleve pour le degre de satisfaction …

Voila, en passant, ceci le 200e billet de ce blog !

La cuisine des enfants

La cuisine des enfants

Il est plus de 4h du matin et impossible de dormir donc me voici en train de farfouiller sur le net a la recherche de recettes pour les enfants … “tu n’as meme pas encore accouche !” me direz vous … Ben non, je ne le sais que trop bien … elles viennent de la mes insomnies … Non, non, je ne cherche pas des idees de recettes pour celui la mais plutot pour la grande soeur (4 ans 1/2) arrivee dimanche dernier dans notre petit chez nous ! Dans l’histoire, je suis en fait “l’horrible belle-mere” !!!

Au bout d’une semaine, je sais a peu pres ce qu’elle aime (candies, candies and candies, un peu de “fish”, de coca, de corn flakes et quelques autres bricoles) mais je me dis qu’il faudrait lui faire decouvrir d’autres choses sinon on est vite limite. Et si en plus j’arrive a trouver des recettes qu’on puisse realiser ensemble le week-end, c’est encore mieux !

La cuisine des enfants

Pour commencer mes recherches, je me dirige donc vers Marmiton et Arts-Culinaires, toujours les memes !
Sur Marmiton, en lancant une recherche avec le mot “enfant*”, je trouve quelques recettes dont certaines amusantes comme la recette de l’oeuf-chat. Mais c’est vraiment sur Arts-Culinaires que je trouve mon bonheur avec le tres complet dossier “Les enfants dans la cuisine”. Plein de recettes a realiser avec les enfants ! Voila deja une bonne chose de trouvee, surtout si (comme je l’ai promis) je donne un coup de main a l’ecole pour les ateliers cuisine.

Bon maintenant, plus serieusement ca mange quoi un enfant ? Sur le site Danone, on apprend :

  • que les enfants raffolent des aliments sucres (tiens donc !),
  • qu’ils ne detestent pas les gouts un peu forts (tartine de roquefort pour le gouter ?),
  • qu’il est possible de leur faire manger des legumes (les pommes de terre, ca compte ?),
  • que le degout pour un aliment ne dure pas (je retente les navets ? non je blague)
  • que l’apprentissage du gout depend du contexte affectif (personne ne me fera manger du celeri meme cuisine avec amour !).

Donc si je comprends bien tout ce que je viens de lire, je peux continuer a cuisiner comme avant (avec une part en plus) ! En voila une bonne nouvelle !

Bon toujours pas sommeil … sur quelle autre question vais-je bien pouvoir me pencher ?

Nourritures de mon enfance – Cuisine et confidences

Nourritures de mon enfance

Un nouveau “questionnaire” circule actuellement sur les blogs culinaires du monde et je l’ai reçu d’Emilie et de Fred. Il consiste en une seule et unique question “Quels sont les aliments qui ont faire partie de votre enfance et qui vous manquent ?”.

Le PREMIER de tous (et le plus chimique) c’est sans hésiter : le Tubble Gum !!!!

Qui se souvient de ce petit tube de chewing-gum? On le presse dans la bouche et il en sort une espece de pâte rose au gout chimique de fraise. Ca permettait de faire des bulles énormes et en plus ça ne restait pas collé partout quand on éclatait la bulle. Au début, on en prend un petit peu à chaque fois mais rapidement on se vide le tube dans la bouche pour faire les bulles les plus grosses.
Ca se vend encore ou pas ? J’ai regardé dans plusieurs boulangeries mais je n’en ai pas vu depuis très très très longtemps.

Le lait frais que nous allions acheter dans une ferme avec ma mère et mes frères. Du bon lait, de la traite du jour

Nourritures de mon enfance

On regardait les vaches paître dans le champ juste à côté.
Je me souviens aussi très bien de la vieille dame qui tenait cette ferme et qui nous servait en lait : pour nous, elle avait au moins 200 ans et on se demandait comment elle faisait pour continuer à s’activer comme ça. Tiens je me rappelle aussi qu’elle passait aussi son temps à pousser sur son dentier avec sa langue et on trouvait ça vraiment trop dégoutant !!!! Malgré tout, le lait était super frais, super bon.
De retour à la maison, on en mettait un peu dans une bouteille d’eau vide et on le secouait pendant des heures dans l’espoir d’en faire du beurre … sans résultat.

Les noix fraiches qu’on cueillait sur le noyer à côté de la maison.

D’abord on essayait de le secouer dans tous les sens sans arriver à rien … Il avait un tronc énorme mais on s’imaginait tout de même être assez forts pour pouvoir le secouer et faire tomber les noix à point.
Ensuite on finissait par grimper dans l’arbre, cueillir les noix et les jeter à ceux qui étaient restés en bas. Une fois la récolte suffisante, on s’asseyait dans l’herbe et on les décortiquait. Forcément, nos doigts prenaient une espece de coloration orange (sans parler des ongles noirs) et la gardaient pendant des jours et des jours. On se goinfraient de noix fraiches et l’un de nous finissait toujours par être malade!

Les fraises du jardin ou les fraises de la Cueillette.

Nourritures de mon enfance

Quand la saison des fraises arrivait, on commençait par le jardi de mon père. En général, on n’en ramenait pas beaucoup à la maison car on les lavait et on les mangeait sur place.
Une fois les fraises du jardin épuisées, mes parents profitaient d’une virée “courses pour le jardin” pour nous emmener à la Cueillette “Chapeau de paille” … C’est un concept sympa : les fermes ouvrent leurs cueillettes aux particuliers, on cueille soi-même ses fruits et légumes et meme les fleurs, on peut manger ce que l’on veut sur place et on repart avec des cagettes de fruits et légumes de saison à des prix défiants toute concurrence.

Le pain maison fourré à la viande/tomates/oignons de ma mère.

Si mon frère D. passe par là, ce n’est pas lui qui contredira car il en réclame encore régulièrement à ma mère. Ma mère commence par faire revenir des oignons émincés, jusqu’à ce qu’ils aient presque confits. Elle ajoute ensuite des tomates fraiches épluchées et coupées en petits cubes, un peu de piment (voilà qui devrait plaire à Nawal), des épices et elle laisse mojoter le tout. Une fois à point, elle ajoute de la viande hachée qu’elle laisse tout juste cuire dans cette “sauce”.
Ensuite, elle pétrisse un pain “à la marocaine” avec un mélange de farine et de semoule très très fine. Elle partage sa pâte en 2 : la 1ère partie est étalée en rond sur la plaque et nappée de sauce. Ensuite elle étale le 2nd morceau de pâte et en recouvre le 1er, en faisant bien rentrer les bords sous le 1er cercle. Elle laisse lever avant de faire cuire au four jusqu’à ce que le pain soit bien doré. UN DELICE !!!!

Comme pour tous les questionnaires, il faut maintenant trouver 4 personnes à qui le faire suivre:

  • Nawal, juste parce qu’elle a dit qu’elle était en “vacances de blog” … alors qu’elle est encore là!
  • Caroline, pour savoir si elle faisait déjà des culino-tests dans son enfance.
  • Anne, le goût pour le citron date de l’enfance ?
  • Monsef, pour faire sortir ce questionnaire du cercle des blogs culinaires, le faire voyager un peu et en apprendre un peu sur les souvenirs “culinaires” de celui qui dit ne pas savoir cuisiner!

BA# 6 – Palmitos De Mon Enfance Aux Champignons

Palmitos de mon enfance aux champignons

Pour le Blog Appetit numero 6, on nous envoie recolter les champignons … Pour ma part, la recolte sur mon marche ce dimanche etait plutot maigre. En effet, pour cause de marche de Noel et occupation de l’espace habituel par une patinoire et des petits chalets (oserais-je dire sans tellement d’interet) certains commercants habituels n’etaient pas la et le choix etait donc plus restreint que d’habitude. Pour faire simple, je me suis donc contentee de champignons de Paris.

Mon premier contact avec les champignons a ete assez tardif. Et pendant longtemps, quand j’etais enfant, les champignons etaient pour moi synonyme de … peur !
En fait, mes premiers souvenirs de champignons sont associes au medecin. Chaque fois que j’etais malade et que mes parents m’emmenaient chez le medecin, je me retrouvais assise sur une chaise dans la salle d’attente, face a 3 grands posters.

– Le premier s’intitulait “Les champignons dangereux” et il montrait une classification des horribles champignons veneneux, mortels ou “juste” dangereux.
– le suivant disait “Sur le chemin des vacances … insectes et animaux” et on y voyait les diverses guepes, bourdons et autres moustiques qu’on apprecie tant.
– Le dernier s’intitulait “Tisane et medecine populaire du siecle dernier” et etait le plus inoffensif pour la petite fille que j’etais.

Pendant longtemps jai donc cru que tous les champignons etaient dangereux et je n’ai pas dormi de la nuit la premiere fois que j’en ai mange : je devais avoir 11 ans, nous avions fait une ballade en foret avec la maitresse d’ecole pour y ramasser des champignons et illustrer le cours. La maitresse nous en a distribue pour que nous les ramenions a la maison et ma mere en a mis dans une omelette.

Quand j’ai compris que je venais d’ingurgiter des champignons, j’ai eu la peur de ma vie et je m’attendais a souffrir voire mourir, je refusais de croire que ces champignons la etaient inoffensifs !!! Voila pourquoi l’emotion premiere qui me revient a propos des champignons est la peur … Mais si la sensation de ridicule est aussi une emotion, je prends aussi !

Pour en revenir a mes souvenirs de medecin, chaque fois que j’etais malade, j’etais chouchoutee et j’en profitais pour m’empiffrer de bonbons et de gateaux et specialement de Palmito. En souvenir de tout cela et pour illustrer ce Blog-Appetit, je me suis donc fait des petits palmiers aux champignons de Paris.

Palmitos de mon enfance aux champignons

La recette est tres simple, faite un peu au pif donc les mesures ne sont pas precises du tout. Chacun fera en fontion de ses gouts.
J’ai donc nettoye et coupe en lamelles les champignons de Paris. Je les ai ensuite fait revenir dans de l’huile d’olive avant de saler, poivrer. J’ai ajoute un peu de piment en poudre pour relever un peu le gout, du persil et j’ai continue la cuisson pendant 10 a 15 minutes.
La je me suis rendue compte que les lamelles ce n’etait pas pratique donc j’ai emince les champignons cuits (il faut de treeees petits morceaux).

J’ai sorti ma pate feuilletee (pas encore decidee a la faire moi meme faute de temps). Pour en avoir essaye beaucoup, je recommande toujours la pate feuilletee “Tarte en Or Herta”. Elle serait pliee et repliee 196 fois !!! Je n’etais pas la pour compter mais la pate est super, elle est croustillante et bien aeree. C’etait la petite minute de pub …

J’ai decoupe les bords pour avoir une sorte de carre (ou de rectangle). J’ai etalee mes petits champignons dessus et j’ai replie chacun des deux bords vers le milieu. J’ai entrepose le “boudin” obtenu pendant quelques minutes au congelateur pour faciliter le decoupage. Une fois les petits palmiers decoupes, j’ai fait cuire a four prechauffe a 180 pendant environ 20 minutes.

Palmitos de mon enfance aux champignons

Verdict de Souad qui les a goute : “C’est bon”. Je ne sais pas si elle a dit ca parce que c’est une copine mais en tout cas je les ai trouve bon aussi !

Du thon et des poivrons – Cuisine et confidences

Du thon et des poivrons

Enfin l’edition numero 5 de Blog Appetit avec au menu du thon et des poivrons.
Dans cette histoire, j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle. Je vais commencer par la mauvaise …
Je haissais mon fournisseur d’acces depuis quelques jours et devant son incapacite a regler mon probleme, je m’en suis chargee moi meme et tout fonctionne a nouveau. Mais depuis hier soir je hais encore plus mon ordinateur et son $&#$ de port USB qui ne fonctionne plus. Resultat des courses : l’ordi ne reconnait plus mon appareil photo (ni quoi que ce soit qui se branche sur le port USB) et donc je ne suis pas en mesure de mettre les photos de mes realisations pour le moment. Mais ce n’est pas un $&#$ de port USB qui aura le dernier mot avec moi. Donc patience !

La bonne nouvelle, c’est que j’ai adore cuisiner Mister Thon et Mister poivrons pour cette nouvelle edition et je me suis bien amuse dans ma cuisine. Une fois de plus, apres avoir “brainstorme” avec moi-meme depuis plusieurs jours, j’ai mis de cote les premieres idees ou je me voyais toujours cuisiner mes steaks de thon et mes poivrons un peu a la provencale ou en terrine (tiens maintenant que j’y pense, je n’ai jamais cuisine de terrine …).
Bref, j’ai cherche une autre idee et je me suis arrete sur un plat que j’ai deja vu quelque part (je ne sais pas ou mais je suis sure que je n’invente rien) mais que je n’ai jamais cuisine : des brochettes de thon au sesame. J’imaginais bien le cote un peu “laque”, un peu asiatique de ces brochettes et je n’ai pas ete decue.

Du thon et des poivrons

La realisation est ultra-simple : j’ai fait mariner mes morceaux de thon dans un melange de sauce soja, d’huile de sesame, de miel et de vinaigre pendant quasiment une matinee avant de les enfiler sur des brochettes et de les cuire au grill. J’ai garde la marinade pour en badigeonner mes brochettes avant de les servir et j’ai eu mon cote “laque”. Ne pas oublier de saupoudrer de sesame grille avant de servir !

Pour accompagner ces brochettes, j’ai prepare deux plats : un wok de riz aux poivrons rouges et verts et une puree de poivrons rouges.
La encore, j’ai fait les recettes un peu au pif en ajoutant au fur et a mesure un peu de ceci et un peu de cela.
Pour le riz aux poivrons, j’ai fait cuire du riz thai. J’ai fait griller mes poivrons au four pour pouvoir enlever la peau plus facilement avant de les epepiner, de les couper en petits cubes et de les faire revenir dans mon wok. J’ai ajoute un peu de sauce soja et d’huile de sesame avant de verser le riz dans le wok et de faire sauter le tout. Simple et bon.

Pour la puree de poivrons rouges, j’ai fait griller mes poivrons au four pour oter la peau. Ensuite je les ai epepinne et couper en morceaux. Je les ai ensuite mixe avec des oignons eminces. Puis j’ai mis le tout dans une casserole avec un peu de sel, de poivre, de persil et j’ai fait cuire ma puree environ 10 minutes, le temps qu’elle devienne un peu plus epaisse.
J’ai fini par rajouter un peu de tabasco pour en relever le gout et finalement elle a aussi bien accompagne les brochettes. Un peu a la facon “dip”.

Voila mes realisations …
A venir, les photos suivantes :

  • brochettes de thon au sesame
  • wok de riz aux 2 poivrons
  • puree de poivrons rouges

Bon ce n’est pas tout ca mais il faut que j’aille voir ce que vous avez mitonne …